uld_ases: (twilight & harry potter)
[personal profile] uld_ases

Titre: Hybride
Auteur: Uld Ases
Chapitre: 03/??
Couples/Personnages: Jacob/Harry/Edward, Carlisle/Esme, Emmett/Rosalie, Jasper/Alice, Leah/OfC (Elisa Ferrer)
Rating: PG-13
Déni: Je ne possède ni Harry Potter ni Twilight
Avertissements:
Sommaire: Un hibou de Gringotts vole en direction de Forks. La lettre qu’il porte changera le destin de plusieurs personnes, dont un jeune garçon aux yeux verts qui a grandi trop vite.
Notes: AU. Le monde d’HP est décalé de 7 ans. Harry n’est pas né en 1980 mais en 1987. Jacob est aussi né en 1987 et non en 1990 et a subi sa transformation en février 2003 et non en 2006.
Beta(s):
Graphiques (taille et artiste):
 

3 juillet 2003 - 11h30 -

Ils passèrent les portes de Gringotts sans que personne ne les arrête. Harry poussa un soupir de soulagement une fois à l’intérieur du bâtiment. Il sentit une légère pression sur son épaule et fit un sourire à sa tante Rosalie. Emmett ébouriffa les cheveux de son neveu, qui protesta pour la forme mais tout le monde pouvait voir qu’il aimait interagir avec sa nouvelle famille. Ils allèrent directement au bureau de Ragnok.

« Bonjour Monsieur Potter. »

« Bonjour Haut-Gobelin Ragnok. Que va-t-il se passer aujourd’hui ? » Ils s’assirent tous et Ragnok expliqua comment se passerait la journée.

« Tout d’abord, nous allons voir de quelles familles vous êtes éligibles. Une simple goutte de sang réglera ce problème. J’ai cru comprendre que vous êtes un coven qui se nourrit uniquement de sang animal, Sire Cullen ? »

« C’est exact, nous essayons d’éviter le sang humain autant que possible. Il y a parfois des accidents, cependant. » Le Gobelin renifla.

« Bien évidemment, on ne peut pas refouler totalement sa nature. Il y a toujours des tentations. Néanmoins, comme nous utiliserons du sang tout au long de la journée, je voudrais savoir si cela peut poser problème. » Jasper prit la parole.

« Je suis celui qui a le plus de problèmes avec le sang humain. » Ragnok réfléchit mais Elisa intervint.

« C’est un empathe. Je crois qu’il peut sentir la soif des autres comme la sienne. On pourrait la bloquer temporairement. »

« Oui… » commença doucement Ragnok « Il doit être déjà difficile avec votre propre soif sans y ajouter celle des autres. Vous devez vraiment avoir un excellent contrôle. » Poursuivi Ragnok à l’attention de Jasper, qui se tortilla inconfortablement sur son siège et qui aurait rougi s’il avait pu. Alice l’embrassa sur la joue. Ragnok lança un sort sur Jasper et celui-ci ouvrit grand les yeux.

« C’est vraiment… bizarre. Mais très relaxant. » Ragnok sembla satisfait et se dirigea vers Harry.

« Si vous voulez bien. » Ragnok piqua le doigt d’Harry et déposa la goutte de sang sur un parchemin d’une étrange couleur verte. Aussitôt apparut différents noms : 
 

« Harry James Potter
Né le 31 juillet 1987

Seigneur de la Famille

-Potter, droit de naissance
-Prince, droit d’adoption
-Flamel, droit de fin de lignée
-Gryffondor, droit de sang
-Serpentard, droit de conquête, droit de fin de lignée
-Serdaigle, droit de fin de lignée
-Poufsouffle, droit de fin de lignée
-Peverell, droit de sang

Héritier de la Famille

-Black, droit d’adoption
-Lupin, droit d’adoption -en second lieu à Théodore Remus Lupin- »


Harry cligna des yeux.

« Hum… Comment puis-je être héritier de tout cela ? »

 

« Premièrement, vous êtes actuellement héritier des familles Black et Lupin mais Seigneur des autres familles. Techniquement, votre nom complet serait ‘Seigneur Harry James Potter Prince Flamel Gryffondor Serpentard Serdaigle Poufsouffle Peverell’ mais ce serait trop, vous ne pensez pas ? Donc, dans les cas comme celui-ci, seulement le nom de la Seigneurie de Naissance puis le plus ancien donc, dans le Monde Magique, vous serez connu comme ‘Seigneur Harry James Potter Peverell’. Harry gémit.

« Et à propos de tous ses droits, quelle est la différence entre droit de naissance et droit de sang ? »

« Droit de naissance, vous devez vous en doutez, est le titre que vous obtenez en naissant, parce que vous êtes le premier de la lignée principale. Droit de sang signifie que vous bien que vous fassiez partie de la lignée, vous n’êtes pas le principal descendant. Droit d’adoption signifie que l’héritier de la famille vous a adopté dans sa famille en tant qu’héritier principal. Sirius Black, en acceptant d’être votre parrain, vous a fait automatiquement son héritier. Remus Lupin vous a fait son héritier peu après la fin de votre troisième année et Severus Rogue, vous a fait héritier de la lignée des Prince, lignée de sa mère, peu avant sa mort début juin. Les Peverell étaient trois frères, comme vous le savez sans doute. L’ainé est mort sans descendance ; le second a eu un enfant avant de se suicider pour rejoindre la femme qu’il aimait dans l’au-delà, duquel descendent les Serpentard et les Gaunt ; enfin, le troisième a vécu une longue vie et de celui-ci descendent les Gryffondor et Potter. La lignée Serpentard mourut avec le Seigneur des Ténèbres. Quand il a tué votre père puis a tenté de vous assassiner, il a mis en branle un vieux sortilège des Peverell dit « de la Continuation de la Lignée ». En résumé, s’ils ne restent que deux héritiers, comme cela fut le cas, après la mort de votre père, celui qui tente de détruire les héritiers afin d’être l’unique héritier ou Seigneur voit son sortilège se retourner contre lui. S’il tente un moyen non-magique, il se fera blessé ou tué à la place de sa victime. Voilà pourquoi le Sortilège de Mort a rebondi vers le Seigneur des Ténèbres quand il a tenté de vous tuer. Les Peverell étaient les Possesseurs des Reliques de la Mort, après tout. Droit de fin de Lignée signifie que si il n’existe plus de membres de la famille de sang pour passer le titre, le dit-titre va à la personne ou famille désigné par le Seigneur ou Dame. Les Fondateurs se désignèrent chacun des autres comme héritier au cas où leur lignée disparaitrait. Serdaigle fut la première à disparaitre avec la mort d’Helena Serdaigle, devenu La Dame Grise. Poufsouffle fut la suivante avec la mort d’Hepzibah Smith en 1947 par Tom Jedusor. Lorsqu’il a tenté de vous tuer en 1981, il a enclenché une ‘Vendetta de sang’. Quand vous l’avez tué, vous avez activé votre Droit de Conquête. Y a-t-il quelque chose d’autres que vous souhaitez connaître ? »

Harry répondit par la négative puis demanda ce qui se passerait maintenant.

« Maintenant, nous allons vous donnez les anneaux de famille. Ils serviront aussi de sceaux pour les messages officiels. Vous devrez garder tous les anneaux avec vous mais vous ne pouvez porter que deux anneaux. Vous êtes déjà en possession de celui des Peverell, voulez-vous le porter ? »

Harry acquiesça et fouilla dans son sac scolaire. Il y avait mis les choses les plus importantes avant de partir de Privet Drive, y compris les 3 Reliques de la Mort. Il sortit l’anneau des Peverell.

« Vous devriez le porter sur l’index de la main gauche. L’index de la main droite doit porter celui des Potter. » Une boite contenant 7 anneaux était apparue devant Ragnok. Il prit celui des Potter et le donna à Harry qui les mit sur son index droit. Quand il mit les anneaux, il se sentit comme libéré. Bien que rien ne soit attendu de porter les anneaux, c’est comme s’il quelque chose s’était débloqué. Il regarda les anneaux. C’était son héritage. Quelque chose qui venait de sa famille. Il prit une grande respiration et leva son regard de nouveau vers Ragnok.

« Que faisons-nous maintenant ? » Le sourire de Ragnok montrait ses dents pointues.

« Maintenant, nous passons par la longue et fastidieuse, mais ô combien nécessaire, tâche d’inventorier vos biens monétaires, immobiliers, parts de société et tutti quanti. » Tout le monde rit à la déconfiture qui se lisait sur le visage d’Harry.

« Allons-y… » Répondit celui-ci dans un soupir.

« Bien, nous avons fait un bilan de vos actifs monétaires et tout cumulé, vous avez 35 millions de Gallions, 589 651 Mornilles et 879 698 Noises. Pour nos amis américains, cela ferait 259 269 870 dollars et des broutilles. »

« COMBIEN ??? » hurla plusieurs des personnes présentes.

« Allons, allons les enfants, un peu de décence. » châtia Esme. Ils passèrent beaucoup de temps à regarder les propriétés dont Harry avait hérité. Le manoir Riddle, il avait décidé, deviendrait un orphelinat. Les enfants magiques, créatures ou non, devaient y être accueilli. Il faisait confiance aux Gobelins pour trouver des employés qui s’occuperaient convenablement des enfants. Ils sortirent de Gringotts en fin d’après-midi, exténués.

Elisa les mena à son appartement, dans le monde non-magique. Elle et Leah avaient beaucoup discuté et s’étaient trouvé de nombreux points communs, notamment leur amour pour leurs familles. Elles avaient toutes deux un langage franc, trop franc selon certains, et elles aimaient le sexe, beaucoup. Harry était sûr que ses colocataires à Poudlard ne parlaient pas aussi crûment et autant de sexe. Et voilà que Rosalie et Alice s’y mettaient.

« Merci Merlin, je suis gay. » Murmura Harry mais tout le monde l’entendit. « Hmm… Ce ne vous gêne pas, n’est-ce pas ? »

« Harry, ce serait vraiment hypocrite si j’avais un problème avec ça. » dit Leah.

« Je veux juste que tu sois heureux. Et bien entendu ton prétendant devra me répondre d’abord ! » Renchérit Rosalie. Emmett ne put qu’être d’accord avec sa petite femme. Tout le groupe était d’accord. Jacob lui serra l’épaule brièvement.

« Ne t’en fais pas, la meute t’adorera. De toute façon, s’il y en a qui pose des problèmes, je les enverrais à Leah. »

« Jacob ! » lui cria cette dernière avant de le frapper.

« Ouch ! Tu fais mal ! » Leah renifla.

« Petite nature. » Ils passèrent du temps à discuter de ce qui se ferait. Tout le monde avait été d’accord qu’Harry devait être diplômé dans le monde non-magique aussi. Il s’inscrirait à la rentrée avec les autres enfants Cullen-Hale. Harry s’était fait faire les papiers légaux dans le monde non-magique, bien qu’il ait changé son nom. Harry Potter, avait-il dit, était le garçon d’affiche pour le monde sorcier. Il voulait recommencer à zéro et n’être connu que pour ses propres actions. Ce que tous acceptèrent. Il serait, au grand bonheur de son oncle Emmett, Harrison Evan McCarty.

Esme prépara le repas avec l’aide d’Harry. Elisa avait prit quelques petites fioles de sang d’animaux magiques pour que les vampires aient au moins quelque chose à faire pendant qu’ils mangeaient. Leah et Jacob avaient un appétit de loups, avaient-ils dit, et la quantité de nourriture pour les deux Quileutes équivalaient à celles de six adultes masculins. Après le repas, ils passèrent la soirée à regarder un film, les couples câlinant sur le canapé, les femmes en général assises sur les genoux de leurs maris faute de place. Elisa était assise sur Leah, murmurant parfois à l’oreille de sa petite-amie. Elle avait mise en place un sortilège Mufflatio qui fit en sorte que les autres personnes présentes ne puissent entendre ce qu’elles se disaient, au grand chagrin de certaines. Harry était assis au milieu de Jacob et d’Edward, sur un genou de chacun. Ils ne se rendaient pas compte qu’ils semblaient très à l’aise dans cette position.

Leah et Elisa partagèrent sa chambre tandis qu’Harry et Jacob partageaient la chambre d’invité. Edward avait décidé de veiller sur eux. Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Il n’avait jamais pu supporter le Quileute mais depuis qu’ils avaient rencontré Harry, c’est comme si quelque chose avait juste cliqué en place. C’est comme si Jacob et lui avaient été deux aimants de même polarité et qu’Harry avait été celui de polarité inverse qui leur permettait d’être ensemble sans qu’ils se repoussent. Et il avait découvert un jeune homme amusant, aimant sa famille autant qu’Edward aimait la sienne, que sa mère était morte lorsqu’il était très jeune, que ses sœurs aînées, des jumelles, étaient parties dès qu’elles le purent et que son père ne s’était jamais vraiment remis de la mort de sa femme, se laissant aller tellement qu’il perdit l’usage de ses jambes au diabète. Jacob s’était un peu retrouvé seul, ne sachant pas sur qui compter réellement. Il hésitait entre suivre les traditions, faire plaisir à son père et couper tous les ponts et essayer de se trouver par lui-même. Edward pouvait comprendre ça. Puis il y avait Harry. Le jeune homme avait l’une des plus belles âmes qu’Edward ait vues de sa longue vie. Il commençait à penser que son âme était restée, peut être pas intacte, mais qu’elle était toujours là. Mais il devrait attendre et voir encore un peu. Demain, Harry montrerait ses souvenirs dans la Pensine qu’il avait trouvé dans l’héritage des Prince. Il verrait ce Voldemort à l’âme déchiré, puisqu’il ne pouvait pas lire toutes les pensées d’Harry. Une fois cela fait, il pourrait commencer à démêler les sentiments étranges qu’il ressentait pour le Quileute et le nouveau membre de sa famille.

 

From:
Anonymous( )Anonymous This account has disabled anonymous posting.
OpenID( )OpenID You can comment on this post while signed in with an account from many other sites, once you have confirmed your email address. Sign in using OpenID.
User
Account name:
Password:
If you don't have an account you can create one now.
Subject:
HTML doesn't work in the subject.

Message:

 
Notice: This account is set to log the IP addresses of everyone who comments.
Links will be displayed as unclickable URLs to help prevent spam.

Profile

uld_ases: (Default)
uld_ases

August 2011

S M T W T F S
 123456
78910111213
14 151617181920
21222324252627
282930 31   

Style Credit

  • Style: Eruanne for Ciel by nornoriel

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Sep. 22nd, 2017 08:11 am
Powered by Dreamwidth Studios